Toutes les expériences Rencontres

Ludovic Lacroux, pratiquant de parapente

Banner été
‘‘ Amateur de sensations fortes
©Audrey Dantas

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

 

Je m’appelle Ludovic, je suis originaire de Sète dans l’Hérault. Je suis arrivée dans les Hautes-Alpes, il y a presque 10 ans pour le travail. Initialement je devais rester 2/3 ans avant de repartir vers le Sud de la France. Finalement, je me suis fait totalement aspirer par les montagnes ; des paysages grandioses, la multitude d’activités outdoor à pratiquer tout au long de l’année, des gens adorables ainsi qu’un climat exceptionnel ont eu raison de moi et je me suis sédentarisé ici !

pierrearn-01
©Le Naturographe

 

Quand et pourquoi avez-vous commencé le parapente ?

 

A l’origine je suis un pratiquant de kitesurf. Il m’arrivait de faire la navette pour monter certains amis kitesurfeurs, également parapentiste, en voiture au point de décollage. Au début, cela m’amusait ; mais à force de les voir voler au-dessus du lac dans des paysages féériques, voir leurs photos et leurs vidéos, j’ai passé le cap !

©Audrey Dantas

Quels souvenirs gardez-vous de votre premier vol ? Solo et/ou en tandem.

 

Mon premier vol était un baptême en biplace avec un ami professionnel. Un vol au-dessus du lac de Serre-Ponçon, j’ai su immédiatement que j’allais m’y mettre !!!

©Ludovic Lacroux
  • © Le Naturographe

    Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans ce sport ? Qu’est-ce qui vous en a fait « tomber amoureux » ?

    Ce qui est superbe avec cette discipline, c’est qu’il y en a pour tout le monde ! Il y a :

    – La marche + vol : Partir en randonnée avec du matériel léger et descendre de la montagne en volant.

    – Le crosscountry : Se servir des ascendances pour faire des vols de longue distance. (Les meilleurs font jusqu’à 300 km dans la journée !).

    – La voltige : Cela consiste à faire des figures acrobatiques avec sa voile.

    Il y a également l’aspect contemplatif qui est fantastique, pouvoir survoler des endroits tels que le massif des Ecrins en observant les paysages et les animaux sauvage transforme chaque vol en une aventure unique.

     

  • Parapente enfant

    Quel est votre spot favori à Serre-Ponçon ?

    J’affectionne particulièrement le site de Pierre Arnoux au-dessus de Savines-le-Lac, pour son panorama et sa vue exceptionnelle sur le lac et aussi sa facilité d’accès !

    A-t-on le vertige lors d’un premier saut ? Avez-vous un conseil pour dépasser ses appréhensions ?

    Cela dépend de la sensibilité de chacun. Souvent la première étape est de faire un baptême en biplace avec un professionnel du parapente. Ils ont l’habitude et ils sauront vous mettre à l’aise pour que vous puissiez vivre pleinement cette expérience extraordinaire, qu’il ne faudrait louper sous aucun prétexte ! Lancez-vous ne le regretterez pas !

‘‘ C'est un sport qui est très accessible et à tous les âges. Néanmoins, cela demande un apprentissage sérieux, qui doit bien être dispensé par une école de parapente ou des moniteurs pro.
Ludovic Lacroux